Les Impatients: Quand l’art thérapeutique combat les préjugés

Vous connaissez l’initiative d’art thérapeutique montréalaise des “Impatients,” dont la porte-parole est Clémence Desrochers? Sinon, lisez un peu et voyez ce que vous en pensez…Quelle superbe projet!

Voici une citation du site web des Impatients:

“Le centre Les Impatients est un lieu d’expression et d’interprétation de l’art thérapeutique et de l’art brut. Il a comme double mission :

-D’offrir un lieu d’expression artistique aux personnes atteintes de problèmes de santé mentale.

-De favoriser les échanges avec la communauté par la diffusion de leurs réalisations.

Historique
?En 1989, la Fondation des maladies mentales, de concert avec l’Association des galeries d’art contemporain de Montréal, expérimente un atelier d’art-thérapie à l’Hôpital Louis-H. Lafontaine sous la direction de madame Suzanne Hamel, art-thérapeute.

En 1992, la Fondation des maladies mentales appuie la mise sur pied de la Fondation pour l’art thérapeutique et l’art brut du Québec qui ouvre un nouvel atelier à Pointe-aux-Trembles.

En 1999, la Fondation pour l’art thérapeutique et l’art brut du Québec choisit de se faire connaître sous l’appellation Les Impatients et ouvre ses portes en plein cœur du centre-ville afin de permettre à un plus large public de bénéficier des ateliers d’art-thérapie et de musicothérapie. Ces nouveaux locaux offrent des espaces pour la diffusion des œuvres des Impatients en présentant une programmation riche et diversifiée d’événements.

Parle-moi d’amour, événement principal de l’année, est une exposition-encan réunissant des artistes en arts visuels et des Impatients. Cette campagne de financement, qui a lieu au mois de février, est une source de revenus essentielle à la poursuite des ateliers qui sont offerts gratuitement aux participants. À cet événement s’est ajouté l’édition du coffret Mille mots d’amour.”
Fin de la citation

Mille Mots D’amour

“[…] Cette année, Mille Mots d’amour en lecture en est à sa cinquième édition et on y trouve des lettres aussi prestigieuses que celles de Clémence DesRochers, Fred Pellerin, Rita Lafontaine, Lise Dion, Carole Laure, Nancy Huston, Leonard Cohen, même une inédite de Jacques Brel adressée à Clairette, son amie.

Mille Mots d’amour en lecture est un coffret qui regroupe 141 lettres d’amour de célébrités, journalistes, médecins, jeunes du secondaire et «impatients» qui profitent des ateliers de création de la Fondation Les Impatients. Grâce à la vente du coffret, cet organisme peut continuer d’offrir ses services à quelque 300 personnes atteintes de maladie mentale chaque année. On espère cette année amasser 80 000 $.” Agnès Gaudet, Extrait du journal de montreal, 18-01-2009

Pour ma part, après avoir entendu une lecture d’une lettre d’amour au futur de Jacques Attali, j’ai immédiatement commandé mon coffret des lettres de 2009. Cette lettre m’a complètement bouleversée. J’aimerais bien quelle soit lue le jour (très lointain) de mes funérailles, mais je m’inquiète que dire cela à mes proches sera perçu comme une requête sinon inquiétante, du moins bizarre! Enfin, c’est l’effet que ça m’a fait – c’est une lettre pleine d’espoir et j’aimerais bien que ça finisse comme ça, quand j’aurai 100 ans.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.